Peut-on faire revivre des animaux disparus?

   Des chercheurs de l’Université de Melbourne ont extrait l’ADN de tigres de Tasmanie parfaitement conservés dans un musée. Ils ont montré qu’un des gènes extrait fonctionnait de la même manière qu’un gène commandant le développement du cartilage et des os chez la souris. Il est donc possible de ressusciter l’ADN d’une espèce éteinte dans un organisme vivant.

coeurpapillons11.jpg

 

Sources :

University of
Melbourne
http://www.unimelb.edu.au/ 

BE du 30/06/08 http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/55190.htm

 

http://raelianews.org/news.php 

plus d’informations sur les actualités dans le monde

 


Archives pour la catégorie cloner un animal

Cloner un cochon, pour quoi faire?

Les premiers clonages de cochons ont été réussi aux États-Unis en 2000. En mai 2007, les premiers porcs clonés à base de cellules somatiques (toute cellule autre que sexuelle) ont vu le jour au centre d’élevage de porcs Baodi Zudai à Tianjin 

coeurpapillons1.jpg

 

En juin 2008, Le Dr Bordignon de l’Université M cGille de Montréal a réussi à cloner des cochons en utilisant les mêmes techniques que lors du clonage de la brebis Dolly en 1996. Pour quoi faire direz-vous. Quelle est la raison de cet acharnement des scientifiques?   Quels sont les intérêts de ces clonages ?

 cochonfleur.pngLe but est de cloner un animal transgénique, c’est-à dire un animal dans lequel des gènes particuliers ont été introduits au stade des toutes premières cellules.

Premier usage possible : On sait tous que les listes d’attente pour une greffe cardiaque laissent sans espoir de nombreux malades. Greffer à ces patients des cœurs de cochon, pompes en parfait état de marche, plus efficaces en attendant les cœurs artificiels sauverait de nombreuses vie ; le seul problème avec un organisme différent d’un être humain est le risque important de rejet.

Un cœur de cochon transgénique ne présenterait pas cet inconvénient car il possède des gènes bien spéciaux, introduits par les chercheurs, et permettant d’éviter le rejet d’une greffe.

 heart17.gif

Deuxième usage possible : les gènes introduits peuvent s’activer dans l’animal et fabriquer une substance convoitée : par exemple un médicament contre le diabète, de l’insuline humaine, substance difficile à obtenir avec les seuls dons de sang.

Ce cochon magique n’est pas simple à fabriquer au départ, le cloner ensuite serait plus simple que de recommencer les mêmes manipulations génétiques.

Ceci explique que les chercheurs canadiens soient très fiers de leur travail car les premiers cochons clonés étaient des cochons comme les autres. Ceux-là sont des cochons mutants créés par les laboratoires pour sauver des humains atteints de graves maladies comme les troubles cardio-vasculaires ou le diabète. Reste à faire admettre aux familles et aux patients et à toi lecteur qu’un coeur de cochon c’est un coeur qui fait le même boulot qu’un coeur humain …

Source : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Science-Sante/2007/12/05/005-cochonsclones-canada.shtml

Plus d’infos sur les actualités scientifiques:

http://www.rael-science.org

 

FUC |
Blog de la promo 2004 de Su... |
Archives de Bgayet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | validation des acquis
| St Etienne GAY
| JEM School ... ج...